Kerstin Gier - Trilogie des Gemmes, tome 1: Rouge Rubis

Gwendolyn est une lycéenne comme les autres. Bon, d'accord, elle voit des fantômes dans les couloirs de son lycée, mais d'abord elle n'en voit qu'un, et puis personne n'est parfait. Pour le reste, c'est le grand ordinaire, avec des profs barbants, une mère exigeante, des frères et sœurs casse-pieds..

Mais lorsqu'elle se retrouve soudain projetée au début du siècle dernier, Gwendolyn panique. Ça ne dure pas très longtemps, mais quand même! Elle qui se croyait banale s'avère être marquée du sceau des veilleurs du temps. De ceux qui voyagent à travers les âges pour accomplir de mystérieuses missions.

De quoi sortir du train-train quotidien..

 

Mon avis: 

 

J’ai eu envie de découvrir cette saga littéraire après avoir vu l’adaptation cinéma du deuxième tome. En fait, pour être sincère, je ne savais pas que je regardais une adaptation et il faut admettre qu’à plusieurs reprises je trouvais qu’il me manquait des informations ; normal, elles étaient données dans le premier opus ! Du coup, je me suis dit qu’il me fallait lire les romans et ce d’autant plus que le film – même un brin adolescent – était très bon.

 

Gwendolyn est une adolescente de 16 ans, normale bien qu’un peu miss catastrophe. Normale, normale, on se rend compte rapidement que seule l’apparence est normale car Gwen possède la capacité de voir les esprits. Et elle ne vit pas dans une maison normale, mais dans une maison cossue en compagnie de sa mère, son frère, sa sœur, sa tante, sa cousine, une autre tante et sa grand-mère. Bref, plusieurs générations sous un même toit, on peut se demander pourquoi et la réponse intervient rapidement : il y a, dans la famille, le gène du voyageur dans le temps. Des prédictions annoncent que Charlotte, la cousine du même âge, est la porteuse du gène, mais il s’avère que c’est Gwendolyn qui l’a. Pour la protéger, sa mère a menti sur sa date de naissance car elle savait que l’enfant né le 7 octobre serait le voyageur. Débute alors pour Gwendolyn une vie rocambolesque, elle doit enregistrer en un court laps de temps beaucoup d’informations sur une société secrète et sur ses codes, voyager à différentes époques en compagnie de Gideon, un autre voyageur (âgé de 19 ans) et découvrir pourquoi Paul et Lucy (son oncle et sa tante) se sont enfuis dans le passé en emportant l’un des deux chronographes, une machine permettant justement de se rendre à telle ou telle époque.

 

Comme tout premier tome qui se respecte, nous assistons ici à la mise en place de l’histoire, si bien que le début peut sembler un peu long. Disons la première moitié. Mais rapidement, j’ai été happée par cette histoire de voyages dans le temps. Imaginer seulement que cela est possible peut faire rêver et pour ma part, ça m’a plu ! J’ai apprécié la précision qu’apporte l’auteure sur la préparation de nos héros pour leurs voyages : rien n’est laissé au hasard, nous avons beaucoup de détails sur la mode vestimentaire à respecter, le langage ou les us et coutumes de l’époque visée.

 

Le titre peut intriguer, il trouve rapidement son sens puisque l’auteure nous explique que les voyageurs sont douze et chacun correspond à une pierre (et vous aurez compris que Gwen est le rubis). L’univers qu’elle a créé pour envoyer ses personnages dans le passé est bien ficelé, à la fois simple et complexe ; j’ai beaucoup aimé l’idée de collecter une goutte de sang pour voyager, l’idée du cercle des douze, … Comme expliqué plus haut, j’ai vu l’adaptation du deuxième tome, j’en savais donc un peu plus sur l’histoire de Paul et Lucy, malgré cela, j’ai été captivée par le mystère qui entoure les deux personnages.

 

Gideon aussi est très mystérieux. Tout comme les membres du Cercle et le Cercle dans son ensemble. On devine aisément ce qu’il va se passer entre Gideon et Gwendolyn, qu’importe, le roman est porteur aussi grâce à leurs échanges parfois teintés de cynisme, de moquerie ou encore de franchise. Sans eux, l’histoire serait trop banale. Les personnages sont attachants, drôles et ancrés dans leur âge respectif. Gwendolyn est bien une ado de 16 ans et Gideon possède déjà plus de maturité, la maman de Gwen est l’image type de la maman qui s’inquiète pour sa fille, la grand-mère acariâtre, … Une belle galerie qui offre de jolis échanges.

 

Une histoire orientée young adult mais qui se lit avec plaisir. J’ai tout simplement adoré ! Le thème n’est pas nouveau mais la façon de l’aborder est différente de ce qui a pu se faire jusque-là (du moins pour ce que j’ai lu), des personnages qu’on a envie de suivre, de voir évoluer, une intrigue pleine de mystère, un roman addictif, de l’action comme il faut, que demander de plus ?! Et je vous laisse découvrir la chronique de son adaptation ciné :-) 

 

Note : 19/20

Coup de cœur ! 

Écrire commentaire

Commentaires: 0