E. Lockhart - Nous les menteurs

Une famille belle et distinguée. Une île privée.

Une fille brillante, blessée ; un garçon passionné, engagé.

Un groupe de quatre adolescents - les Menteurs - dont l'amitié sera destructrice.

Une révolution. Un accident. Un secret.

Mensonges sur mensonges.

Le grand amour. La vérité.

 

Mon avis: 

 

Nous les menteurs est un roman qui rencontre un très beau succès (une moyenne de 16/20 sur LA), si bien que j’ai préféré laisser passer quelques semaines pour le lire, histoire de mettre de côté les nombreux avis positifs que j’ai eu l’occasion de lire. Le résumé est court et honnêtement, je pense qu’il s’agit d’un roman qui doit se passer de trop d’explications au risque de gâcher la surprise. Ceci dit, quelques mots supplémentaires pour vous présenter l’histoire ne feront pas de tort !

 

Cadence nous explique que son histoire commence à l’été quinze, celui de ses 15 ans. Cependant, nous la découvrons à 17. Donc retour en arrière, où nous faisons la connaissance de la famille Sinclair, une famille très bourgeoise, très nombreuse, qui passe tous ses étés sur une île privée et pour qui les apparences sont primordiales. Mais trompeuses, et là nous pouvons penser à une explication pour le titre. Nous savons que Cadence a eu un accident qui a entraîné une amnésie partielle, son éloignement de son île, mais quel accident ? Eh bien, c’est en faisant la connaissance des menteurs – Gat, Johnny et Mirren – que nous allons remonter le passé et découvrir ce qui s’est passé. Pourquoi n’ont-ils jamais répondu à ses mails ? D’accord, les liens sont renforcés pendant les vacances et en dehors de ça, chacun sa vie, mais quand même… Pourquoi personne ne veut lui dire ce qu’il s’est passé ? Pourquoi elle a passé l’été seize en Europe pour un voyage forcé avec son père ? Beaucoup de questions posées et des explications qui arrivent au fil des pages.

 

"Peu importe l’endroit où nous irons, nous nous retrouverons toujours sur le toit de Cuddledown pour contempler la mer."

 

Dès le départ, j’ai trouvé que les personnages étaient très – trop – nombreux. Je l’avoue, je me suis perdue et j’étais heureuse que l’essentiel de l’histoire se concentre sur les quatre menteurs. Les mères et beaux-pères passent vite à la trappe, seul le grand-père m’a marquée. Donc une multiplicité des personnages pour mettre en avant les conflits latents qui polluent l’atmosphère. Dans une ambiance pareille, comment ne pas imaginer les désirs et actions des menteurs ? On sent la manipulation de la part des adultes, chacun réagit comme il peut et veut. Au sein du groupe des menteurs, on perçoit de suite l’attirance entre Gat et Cadence, une attirance qui débouchera sur une amourette de vacances. Les personnages m’ont dans l’ensemble séduite, excepté l’héroïne, la narratrice, Cadence ; trop molle, pas de caractère, fade et plutôt superficielle, j’ai eu un mal fou à lui trouver du charme.

 

"Bien sûr que la beauté sert à quelque chose, proteste-t-elle. Elle définit les contours de notre espace intime, de notre identité. De notre bien-être. As-tu déjà entendu parler de la notion de bien-être, Cadence ?"

 

La narration m’a un peu perturbée au début. A l’image de résumé, elle est brève sèche. Si l’on peut la qualifier ainsi ! La narratrice est donc Cadence, le pronom "je" et de ce fait utilisé, et si en temps normal cela ne me pose pas de problème, j’ai mis une bonne cinquantaine de pages à m’y faire et ce en raison de la façon dont le tout est rédigé.

 

L’histoire est plutôt bonne malgré le fait qu’elle soit peut-être un peu trop prévisible. Je ne sais plus à quel moment exactement, mais j’ai rapidement deviné quelle était la fin sans connaître l’accident. Et quand les pistes de celui-ci se sont écrites, je me suis dit que j’avais vu juste. Donc une fin sans réelle surprise mais une fin brutale à l’image de Revanche de Cat Clarke : un épilogue de quelques lignes qui reste dans la lignée du roman, brutal et plutôt triste. Enfin, ça dépend si on s’attache ou pas aux personnages.

 

La grande question qui demeure : ai-je aimé ou non ? A dire vrai, je me pose encore la question… L’histoire a mis un petit moment à se lancer, pas longtemps je vous rassure, les quelques pages nécessaires pour planter le décor, mais un sentiment accentué par la plume de l’auteur ; le dénouement est brutal et me laisse, de ce fait, un léger goût d’inachevé, mais malgré cela, continuer après aurait été superflu. Très paradoxal, je vous l’accorde, mais que voulez-vous, l’auteur fait monter la pression au fil des pages pour nous balancer le tout en quelques lignes ! Il y a de quoi devenir folle tant j’aurais aimé avoir un ou deux autres points de vue. Je termine donc ma chronique sur un sentiment plutôt positif que négatif essentiellement car l’histoire est intéressante et addictive. Une dernière phrase sur la couverture du roman que je trouve superbe, joli reflet de l’histoire, elle prend sens à la fin et attise de ce fait la curiosité !

 

Note : 15/20

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    Léa Touch Book (samedi, 16 avril 2016 16:41)

    J'ai adoré ce livre surtout pour cette fin <3

  • #2

    Plume Sensible (samedi, 16 avril 2016 16:43)

    Je comprends, des fois on ne sait pas si on a aimé un roman ou pas, et celui-là est quand même assez spécial :p

  • #3

    Les Mots de Gwen (mercredi, 20 avril 2016 13:52)

    @Léa Touch Book: oui, la fin est très bien mais trop rapide pour moi. Ceci dit, le suspense est crescendo est c'est top !

    @Plume Sensible: n'est ce pas ?! Je pense que ça dépend des passages, mais peut-être que si je le relis d'ici quelques années, mon ressenti sera encore différent...

  • #4

    le livre-vie (dimanche, 24 avril 2016 17:32)

    Effectivement, on en a beaucoup entendu parlé. Je me méfie vraiment des livres qui suscite un tel engouement. Je pense que je vais attendre encore un peu avant de me plonger dans ce roman.

  • #5

    Les Mots de Gwen (lundi, 25 avril 2016 13:25)

    C'est un peu ainsi que je résonne, j'aime bien laisser le succès s’essouffler un peu avant de découvrir un roman. Il est sympa mais déroutant. Bonne lecture si tu te lances :-)

  • #6

    Cassie,lolie (lundi, 05 février 2018 19:44)

    J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce livre. Très bonne lecture, je fus un peu perdu au début avec tous les personnages mais on s'y fait et la fin est prenante

  • #7

    Les Mots de Gwen (lundi, 19 février 2018 14:19)

    Tout à fait!