Guillaume Musso - Parce que je t'aime

Layla, petite fille de cinq ans, disparaît dans un centre commercial de Los Angeles. Ses parents, brisés, finissent par se séparer.

Cinq ans plus tard, elle est retrouvée à l'endroit exact où l'on avait perdu sa trace. Elle est vivante mais reste plongée dans un étrange mutisme. A la joie des retrouvailles, succèdent alors les interrogations : où était Layla pendant cette période ? Avec qui ? Et surtout : pourquoi est-elle revenue ?

Une histoire d'amour envoûtante, un livre profondément humain qui vous plonge dans le mystère et le suspense, un dénouement que vous n'oublierez pas.

 

Mon avis:

 

Un roman qui nous envoûte dans tous les sens du terme !

 

Guillaume Musso nous l’a demandé dès le début de son roman : "Pour préserver la surprise, ne révélez pas la fin de ce livre à vos amis !", je vais donc devoir faire court.

 

Parce que je t’aime c’est la rencontre - ou plutôt la collision - de trois vies - Mark, Alyson et Evie - autour d’une même personne. Trois vies blessées, trois vies qui ont l’impression que plus rien ne vaut le coup, trois vies qui cherchent quelque chose sans savoir quoi exactement, trois vies qui se sont perdues. Ces trois vies, elles vont avoir la chance de se croiser lors d’un vol Los Angeles/New-York. Après ça, plus rien ne sera comme avant. Quelques heures pendant lesquelles elles vont être obligées "d’affronter leurs démons et leurs peurs les plus profondes." La façon dont ils sont forcés de le faire, je n’en dirai rien au risque de gâcher l’effet de surprise souhaité par l’auteur.

 

Par contre, je peux dire que Musso affine son style et donne à ses histoires un aspect plus complexe, plus délicat, plus troublé. Son écriture, toujours aussi directe, ne nous laisse pas un instant de répit. On ne peut refermer le livre tant nous sommes intrigués par l’histoire de Layla qui réapparaît mystérieusement. On veut savoir pourquoi ! Mark, élément central, rencontre Evie et Alyson (cette dernière nous fait d’ailleurs songer à Paris Hilton !) ; la gentillesse de Mark incite les deux jeunes femmes à se confier : elles racontent toutes deux ce qui les ronge. Et alors que les cœurs sont allégés pour certains, la vie réserve encore quelques surprises !

 

Le procédé par lequel nos trois protagonistes vont devoir faire face est assez intéressant. Après avoir refermé le livre, je me suis dit que cette méthode devrait se populariser davantage, surtout si elle apporte les bienfaits décrits dans le livre.

 

Une remarque toutefois : j’ai du mal à comprendre pourquoi Guillaume Musso joue ainsi avec le passé et le présent dans la narration. La réponse est certainement évidente, elle m’échappe cependant ! En effet, on pourrait s’attendre à ce que le récit soit au présent et les flash-backs au passé, mais non. En soi, cela ne modifie en rien la qualité de l’histoire.

 

Parce que je t’aime s’intitule ainsi tout simplement, parce que selon moi, c’est la réponse la plus évidente à toutes les questions : j’ai fait ceci parce que je t’aime. Cette seule réponse, aussi évasive soit-elle, ne peut engendrer des explications supplémentaires. Elle doit se suffire, tout simplement. Même si cela revient à accepter ce qui semble être l’inacceptable.

 

Note: 16/20

 Coup de cœur !

Écrire commentaire

Commentaires: 0