Caroline Noël - Haut les cœurs !

Les amies, les amours, les enfants, un boulot passion, sans compter le succès de son blog de voyages...

La vie de Chloé était si belle jusqu'à ce qu'elle assiste, incapable de réagir, à un événement bouleversant. En l'espace d'une seconde, la jeune femme sait que plus rien ne sera comme avant... Sous le choc, elle décide de ne rien dire. À personne.

Mais le silence est un lourd fardeau à porter.

Désormais, tout semble s'enrayer dans sa vie. Comme si on lui avait coupé les ailes. En pensant compter sur ses amies proches, Ada, Jess, et Mila, Chloé va se rendre compte que certaines décisions ne peuvent être prises qu'en solitaire. Leur amitié tiendra-t-elle le choc ? Et qu'en sera-t-il de son couple ?

 

Mon avis: 

 

Premier roman de Caroline Noël - alias Carobookine - cette histoire ne m'a malheureusement pas séduite. Non pas déçue, mais pas aussi enjouée que je m'y attendais. Dommage, car le potentiel était là: tous les ingrédients d'un bon roman féminin étaient présents sur le papier, à savoir le secret, l'amitié, l'amour, la carrière. Seulement, j'ai eu trop souvent le sentiment de rester en dehors, de stagner sur le bas-côté en attendant un déclic. 

 

Le pitch est assez simple mais mérite quelques lignes: Chloé est une femme épanouie à le tête d'un blog qui relate ses voyages, ses bons plans famille. Elle a su faire son trou dans le milieu et parvient à obtenir des voyages gratuits en échange de quelques lignes sur son blog. Ses amies, son roc, elle adore les retrouver et c'est lors d'un week-end avec elles qu'elle assiste à une agression laissant une victime. Traumatisée, elle garde le secret, un secret qui la ronge chaque jour un peu plus. 

 

J'ai terminé ce roman il y a une semaine. Au cours de ces sept jours, j'ai posé le pour et le contre, ce qui m'a séduite, ce qui m'a laissée de marbre, ce que je n'ai pas compris. Et en premier lieu, la décision de Chloé de garder ce dont elle a été témoin pour elle. Honnêtement, ma première réaction serait de tout raconter, vider mon sac, demander quelle attitude adopter, quelle décision prendre. Certes, on est toujours seul face à ses choix, mais avoir des conseils peut s'avérer utile. Là, je n'ai pas saisi le pourquoi. La décision de Chloé, au sujet de l'agression dont elle fut le témoin, surprend, mais pas que. En effet, j'ai trouvé incroyable la décision qu'elle prend par rapport à son blog; incroyable dans le sens pas compris. Sérieux, elle a sa passion, ses voyages, elle bichonne son site, se démène pour l'enrichir et hop ! elle prend une décision qui, selon moi, va à l'encontre de l'image qu'elle renvoyait. Notons aussi que Chloé est une femme qui ne m'a pas spécialement séduite, j'ai eu beaucoup de mal à la cerner, elle semble être à la recherche d'une certaine perfection d'elle-même, de l'image qu'elle peut renvoyer, mais aussi du modèle sociétal inévitable. Résultat, elle ne me paraissait pas sincère. 

 

L'histoire est intéressante malgré le fait dont notre héroïne est témoin. Roman qui accorde une belle place à l'amitié, il met aussi en avant l’histoire d'une femme qui a su se construire dans une société contemporaine qui oblige à jongler entre boulot(s), enfant(s) et plaisir(s). Le roman débute réellement au moment de l’agression, un passage relaté de façon très soft qui n'était en rien teinté de suspense ou de tension En toute franchise, j'ai lu ce passage avec le même intérêt que la lecture d'une recette de cuisine, comprenez que mon petit cœur ne palpitait pas comme on pourrait s'y attendre lorsqu'on lit un passage de ce type. Pour le coup, j'ai trouvé cette absence de tension pénalisante car on ne plongeait pas totalement dans les méandres de l’héroïne qui se pose dès lors, beaucoup de questions. La plume, pour continuer sur le thème, est propre à un premier roman: parfois redondante avec un texte chargé de détails qui alourdissent le récit. On sent que l'auteure se cherche un peu et parallèlement, on sent aussi qu'elle a cherché à parfaire son texte. Si je devais citer un exemple récent, ce serait celui de Clarisse Sabard dont on sent l'évolution entre son premier et son troisième roman. C'est pourquoi, Caroline Noël ne m'a pas déçue, elle se lance juste dans un univers nouveau et périlleux qui ne peut que lui permettre de s'améliorer. Je lirai volontiers ses prochains écrits ! 

 

Haut les cœurs ! n'est pas une déception mais ne m'a pas conquise autant que je l’espérais. J'en attendais peut-être beaucoup. Il n'en demeure pas moins que le potentiel est là, il ne reste plus qu'à le travailler pour le parfaire. 

 

Un grand merci aux Editions Charleston pour leur confiance renouvelée. 

 

Note: 12/20

Écrire commentaire

Commentaires: 0